Présentation
Collection
Expositions
Septembre
de la Photo
Colloque
Hercule Florence
Activités
Pédagogiques
Projets photographiques
Documentation
Catalogues
Message
Logo Ville de Nice
Expositions
Expositions temporaires

Expositions passées


Galerie du Musée
NICE A LA BELLE EPOQUE
DU 16 FEVRIER AU 15 JUIN 2017

Charles Nègre

Charles Nègre - Tour Bellanda - Nice 1865
Tirage argentique sur papier albuminé

Cette exposition consacrée à Nice à la Belle Epoque, rassemble près de 60 photographies originales prises entre 1865 et 1910 par d’illustres photographes comme Charles Nègre, Eugène Degand, les Frères Neurdein, Jean Gilletta ou des photographes anonymes. Toutes ces œuvres proviennent de la collection du Musée de la Photographie Charles Nègre qui dispose désormais d’un espace permanent pour la présentation de sa collection.

Près d’un demi-siècle d’images témoignent des étapes d’une révolution urbaine qui voit la capitale du Comté de Nice enracinée dans son terroir devenir celle d’une Côte d’Azur cosmopolite.

 

La période Belle Époque débute en 1870 jusqu’à 1914, mais pour Nice, on peut l’étendre, comme le fait l'historien Michel Steve, de 1860 à 1914. Le rattachement du compté de Nice à la France en 1860 est le point de départ de cette nouvelle ère.
Alors que Nice était restée figée durant plusieurs siècles, la démographie, la culture, l’économie et l’architecture commencent à évoluer. Cette période d’essor transforme le quotidien des niçois et leur cadre de vie.
La Belle-Epoque est une période d’opulence et de joie de vivre. Une ville neuve surgit rassemblant l’aristocratie, le luxe et l'oisiveté de toute l'Europe sans doute attirés par le climat doux et la qualité de vie. Nice est bâtie pour le plaisir et les distractions d'une classe sociale privilégiée.
La fonction d’accueil est le facteur déterminant du développement urbain afin de satisfaire les goûts de luxe de la clientèle. De nombreux hôtels, palaces et palais remarquables sont construits. Des bâtiments à vocation culturelle ou de divertissement apparaissent avec les casinos, les cinémas, les théâtres. Divers progrès techniques comme le train ou le tramway, rendent la ville plus moderne et attractive.
Dans un contexte d’explosion démographique avec des hivernants de plus en plus nombreux, l’espace urbain de Nice s’étend au-delà du paillon, vers les collines de Cimiez, Rimiez, Fabron, St Philippe, St Barthélemy… Quand les collines sont occupées on aménage la plaine le long de grands axes Nord-Sud, comme Gambetta, Jean Médecin, Malaussena, Borriglione… La construction de la ville nouvelle est amorcée.

Nice à la Belle Epoque est une ville nouvelle inventée, mais qui plonge ses racines dans le travail des Niçois, ouvriers, bugadières, paysans ou pêcheurs indispensables à la croissance de la cité.

 


 
> Dorka Raynor
> Nice à la belle époque
> Jean-Michel FAUQUET
> Nice des Années Folles
> William KLEIN
> Helmut NEWTON
> Histoire d'une collection
> Jacques Henri LARTIGUE
> Patrick Tosani
> Henri Cartier-Bresson
> Martin Parr
> Patrick Swirc
> Frank Horvat
> Steve McCurry
> Jean-Paul Goude
> Marie-Laure de Decker
> Matisse 2013
> Portraits croisés
> Denis Brihat
> Stéphane Couturier
> Brassai
> Sarah Moon
> Parcours photographiques
> August Sander
> Chroniques Russes
> Le photogramme
> George Rousse
> 10 ans du TPI
> André Kertész
> Peter Knapp
> Jean Ferrero
> Femme face à la guerre
> Casting de stars
> Elliott Erwitt & Dorka Raynor
> Plossu couleur Fresson
> Enfants de Cartier
> Gilletta
> Perdre la tête
> Voyages
> Des Choses Simples
> Edward Sheriff Curtis
> Arman
> Hollywood
> Nice des années 30 à 50
> Toni Catany
> D'Addis à Dimtu
> Vocation reporter
> André Villers
> Errances