Présentation
Collection
Expositions
Septembre
de la Photo
Colloque
Hercule Florence
Activités
Pédagogiques
Projets photographiques
Documentation
Catalogues
Message
Logo Ville de Nice
Autres Manifestations > Hercule
Autres Manifestations

Table ronde autour de
Hercule FLORENCE

Vendredi 4 novembre 2005 de 14h à 18h
Théâtre de la Photographie et de l’Image

>> Cliquez ici pour le PROGRAMME <<

HERCULE FLORENCE
un inventeur en exil ou une découverte isolée de la photographie

La Saison Brésilienne se déroule en France sous l’égide de l’Association Française de l’Action Artistique, au travers de nombreuses manifestations culturelles dévoilant un Brésil créatif, modèle de diversité et de multiplicité de cultures se nourrissant les unes des autres.

Portrait Hercule Florence
La Ville de Nice s’est associée au thème national en soulignant l’originalité de la création brésilienne dans divers domaines artistiques. Pour le Septembre de la Photo 2005, le Théâtre de la Photographie et de l’Image donne au Brésil sa juste place, témoignant de sa richesse et de sa diversité avec un ensemble d’artistes représentatif de la photographie brésilienne.
Le Brésil est un des pays de la photographie. Hercule Florence, originaire de Nice, y a inventé un procédé pour obtenir des images grâce à l’action de la lumière, qui pourrait passer pour l’invention de la photographie quelques années avant Louis Daguerre.
C’est pour rendre hommage à ce brillant inventeur, reconnu au Brésil mais méconnu dans son pays d’origine que le Théâtre de la Photographie et de l’Image organise le 4 novembre 2005 une table animée par Patrick Roegiers, écrivain critique d’art, en présence de :

• Leila Florence de Moraes,
• José Géraldo Motta Florence,
• Antonio Florence,
• Boris Kossoy, historien brésilien spécialiste de la photographie
• William Luret, journaliste, auteur de “Les trois vies d’Hercule Florence ”
• Michel Redolfi, musicien

Un Niçois invente la photographie au Brésil

Dessin de Florence
Dessins de Florence
réalisés lors de "l'expédition
Langsdorff" en Amazonie,
entre 1825 et 1829

Antoine Hercule Romuald Florence, né le 29 février 1804 à Nice, passe son enfance à Monaco. Il comprend très vite que le Rocher est un peu petit pour ses rêves. Il fait ses études dans notre ville puis décide de faire le tour du monde.
En 1824, il débarque à Rio de Janeiro à vingt ans. Après un an de travail dans un atelier de typographie et une librairie appartenant à un Français, il se lance dans un voyage au cœur du pays au Mato Grosso et en Amazonie participant en tant que dessinateur à l’expédition scientifique prussienne du formidable et totalement fou naturaliste qu’était le Baron Georg Heirich Langsdorff.

Dessin de Florence

En 1830, il épouse une Brésilienne et s’installe à Sao Carlo. Hercule décide alors de se consacrer dorénavant à ses projets d'invention. Et ils sont nombreux ! Il élabore un système de représentation des chants d'oiseaux, la Zoophonie. Il invente la Polygraphie, une nouvelle technique d'impression dont il tente d’appliquer les principes à l’impression des tissus qu’il vend dans son magasin. Dans le même temps, il continue à dessiner et se met à étudier la lumière. Il développe une technique de représentation visuelle sur des feuilles de papier percées de minuscules trous pour créer un peu de reflets et de lumière. Les originaux doivent être placés devant une ouverture exposée à la lumière du soleil, à l’intérieur d’une pièce obscure.
Dessin de Florence

Il acquiert alors l’intuition que l’on peut fixer les images extérieures projetées dans cette camera oscura. Informé des propriétés du nitrate d’argent, il écrit une première note concernant la "photographie" dans son journal à la date du 15 janvier 1833. Cinq jours plus tard, il fait le compte-rendu de sa première expérience avec la chambre obscure mais, malheureusement, aucune des images obtenues n’a été retrouvée. Dans le même temps, en Europe, bien plus près des centres intellectuels et scientifiques, d’autres découvraient le même procédé. Comme il l’écrit lui-même, "une même idée peut venir à deux individus". Tout dépend de qui en parle en premier.

Logo Bresil BresilsLogo Ministere culture Bresil

Manifestations passées
> Un festival c'est trop court
> Table ronde autour de H. Florence