Présentation
Collection
Expositions
Septembre
de la Photo
Colloque
Hercule Florence
Activités
Pédagogiques
Projets photographiques
Documentation
Catalogues
Message
Logo Ville de Nice
Présentation
Présentation


LE musée

1 Place Pierre Gautier 

Ouvert tous les jours sauf le lundi
de 10h à 18h : 23 juin au 15 octobre
et de 11h à 18h à partir du 17 octobre

Pour tout renseignement, s’adresser au 04 97 13 42 20

Nouvellement implanté au cœur du Vieux Nice, le musée propose des expositions temporaires monographiques des plus grands noms de la photographie ou thématiques présentant toutes les tendances, de la photographie ancienne à l’image numérique. 

L'une des missions de cette institution est de rassembler une collection photographique sur Nice et sa région, à travers des recherches de documents anciens mais aussi en confiant à des auteurs photographes des missions d'inventaire du patrimoine humain, urbain, historique, naturel et industriel de la ville. 

Ainsi, le musée est doté d’une galerie attenante consacrée à son fonds photographique, aujourd’hui constitué de 1700 images et 220 objets.

FRANCO FONTANA
Horizons

Du 1er JUIN AU 30 SEPTEMBRE 2018

FONTANA


La galerie du musée

Exposition en cours A LA GALERIE DU MUSEE

Gérard Soyez (dit Gérardpierre)

29 juin – 16 septembre 2018
Vernissage le 12 juillet à 19h

gerardpierre

Delirius, 1987 © Gérardpierre

Gérard Soyez dit Gérardpierre est né à Nice le 6 mai 1950.   
Photographe bien connu dans le milieu photographique niçois, il est décédé prématurément en 1999.
Il découvre la photographie avec son grand-père expert-géomètre, à l’âge de 14 ans. En 1970, il entre en apprentissage au studio Thiessard, spécialisé dans la photo d’art industrielle, rue de la Buffa à Nice. En 1974, il travaille pour les studios Guillevin comme ouvrier de Laboratoire Noir et Blanc en photo de mode.
A partir de 1977, Gérardpierre décide de voler de ses propres ailes, et ouvre dans le vieux Nice, 19 rue de la Préfecture, le Sténopé, une galerie-carterie-librairie consacrée entièrement à la photographie, ainsi qu’un espace studio où il met tout son talent au service de la photographie d’art. Ce lieu de rencontre favori de bien des artistes photographes, peintres et musiciens, est la première galerie photo créée à Nice. Dans son studio, il oriente ses recherches vers le virage, cette coloration chimique sur tirage noir et blanc dont il devient spécialiste. Le Sténopé fut une école ouverte sur la rue et jusqu’à sa fermeture en 1985, Gérardpierre n’a cessé de renseigner le curieux et d’enseigner sur l’image photographique.
En 1988, il obtient le premier prix la photographie décerné par l’Union Méditerranéenne pour l’Art Moderne ainsi que le prix du public. En 1990, il reçoit le prix de photographie au salon des Arts à Beaulieu.
Ses œuvres, d’une grande qualité, témoignent de la maitrise de l’art du virage. Son œuvre est forte, bien construite, techniquement remarquable. La ville de Nice lui a d’ailleurs consacré une exposition en 1990.

11 œuvres de Gérardpierre acquises en 1998 et 2009 figurent déjà dans la collection du Musée de la Photographie. La donation d’un ensemble de  89 photographies vient ainsi compléter cette série et enrichir la collection du musée, en particulier la partie consacrée aux photographes régionaux.