NICE 1863 – 1900, de Charles Nègre à Jean Giletta

09 novembre 2000 -11 février 2001

Musée de la photographie

Cette manifestation répond à une forte demande des Niçois en quête de leur passé et de leurs racines. Elle permet ainsi au public de redécouvrir Nice et le quotidien de ses habitants saisis au cours de la deuxième moitié du XIXème siècle; des paysages et des scènes de genre qui révèlent une ville pittoresque et animée.

Grâce à Charles Nègre et Jean Giletta, nous contemplons aujourd’hui ces lieux chargés d’Histoire et de petites histoires. Nous suivons les évolutions et transformations qui ont affecté le paysage azuréen de Nice et ses collines : la construction puis la destruction de la Jetée-Promenade, la couverture du Paillon, l’incendie de l’opéra…tous ces événements qui ont peu à peu façonné la ville.

Tous deux se sont attachés à saisir les témoignages de deux univers opposés sans jamais privilégier l’un plus que l’autre : celui luxueux et oisif des aristocrates, bourgeois et hivernants étrangers, celui ancestral et laborieux des ouvriers, bugadières, paysans et pêcheurs.

Des photographies d’Eugène Degand et Neurdein complètent cette vision de Nice au XIXème siècle.

Cette exposition rassemblant près d’une centaine de documents, constitue un témoignage émouvant du passé de notre cité et permet de rendre hommage à deux grands photographes que sont Charles Nègre et Jean Giletta, témoins privilégiés d’une époque à jamais révolue.

1863-1900, près d’un demi-siècle d’images marquant les étapes d’une révolution urbaine qui voit la capitale du Comté de Nice enracinée dans son terroir devenir celle d’une Côte d’Azur cosmopolite.

Le volet de l’exposition consacré à Jean Giletta a été réalisé par le Ministère de la Culture et de la Communication, Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine, Archives Photographiques.